Accueil > Empire Avenue > Empire Avenue, une mesure de l’influence ou un jeu?

Empire Avenue, une mesure de l’influence ou un jeu?


Samedi dernier, après avoir lu l’article de Raymond Morin sur les Top 100 Influenceurs du Québec, édition du 5 janvier 2011, je me suis inscrit à Empire Avenue. C’est donc en néophyte, mais quand même initié que je vous informe sur ce que c’est ce nouvel outil.

Parce que l’outil a été présenté comme un moyen de mesurer notre influence dans les médias sociaux, j’ai décidé de le visiter, car il est important d’avoir différentes métriques de mesures dans les médias sociaux.

En l’espace de deux jours, j’ai donc pu m’initier assez rapidement aux rudiments de cet outil et il fait beaucoup plus que seulement mesurer l’influence. Vous pouvez me retrouver sur Empire Avenue avec Pascal Gagnon, un nom qui semble plutôt rare sur la Toile.

Tout d’abord, est-ce que cela est un outil ou un jeu?

Conçu à Edmonton en Alberta et lancé le 23 février 2010, Empire Avenue est encore un béta, mais vraiment intéressant.

La portion mesure de l’influence sur les médias sociaux est importante dans Empire Avenue et à la base de la valeur de vos actions, comme pour une compagnie. Par contre, ce n’est qu’un aspect de cet outil.

Dès le début, on nous oriente avec des vidéos de présentation, que je n’ai pas regardés, et des objectifs à atteindre. Ces objectifs nous font passer au travers du fonctionnement de base d’Empire Avenue.

Le concept est que l’on obtient 10 000 actions et si je me rappelle 10 000 Eaves (diminutif de Eaves) ce qui constitue la monnaie de fonctionnement du site. Avec ces Eaves, on peut investir un certain montant dans des utilisateurs d’Empire Avenue ou dans des utilisateurs de Twitter.

La valeur nominale de vos actions est 10 $ au départ, plus un certain modificateur qui prend en compte l’activité sur Twitter pour commencer. Plus on est présent sur ce réseau social, plus notre valeur initiale est élevée et plus on est attirant pour les autres investisseurs.

Chaque fois qu’une personne achète nos actions, notre valeur augmente d’un certain facteur, dépendant du nombre d’actions achetées. Donc plus un utilisateur est en demande, plus le prix augmente, automatiquement. Lorsqu’il y a des ventes, j’imagine que le prix baisse d’autant. Les utilisateurs peuvent donc jouer pour investir et ainsi construire une certaine richesse virtuelle.

Notre valeur d’influence n’est pas seulement attribuée par la valeur de Twitter, mais toutes les activités que l’on peut avoir sur le web :

  • Les flux RSS ou blogues (tous nos blogues ou flux d’articles);
  • Les interactions sur notre page Facebook personnelle;
  • Les interactions sur notre page de fan Facebook (une page dont on est l’administrateur);
  • Nos comptes YouTube;
  • Le compte Flickr;
  • Notre activité dans le site d’Empire Avenue.

On nous demande de connecter ces différents services et chaque utilisateur a le choix de l’effectuer ou non. Les activités hebdomadaires réalisées dans nos différents réseaux produisent des dividendes qui sont distribués entre les différents actionnaires au prorata du nombre d’actions possédé par ceux-ci.

On comprend donc que les utilisateurs qui ont une forte présence ou activité sur les différents médias sociaux sont plus en demande que d’autres. Si le cours d’une action est en pente descendante, certains investisseurs peuvent vendre pour investir ailleurs ce qui contribue à réaliser une certaine mesure de l’influence médiatique.

Empire Avenue est également un réseau social et un outil marketing

Il est possible de commenter chaque action, vous pouvez participer dans quelques communautés d’intérêts ou des villes et le principe des 140 caractères est le même que sur Twitter.

La différence c’est que le réseau est beaucoup plus vaste avec des investisseurs qui peuvent provenir de tous les coins du monde. C’est un moyen de découvrir de nouveaux utilisateurs et de lier ce nouveau réseau à tous les autres que nous avons déjà.

Il y a également la possibilité de s’inscrire en tant qu’entreprise et ainsi se faire connaitre sur le réseau. J’ai déjà vu quelques entreprises de vente de carte de souhaits, des DJ, des spécialistes en marketing et des analystes financiers.

Il est possible d’utiliser une partie de ses fonds amassés pour acheter des publicités qui passent de différentes manières. Un peu comme les publicités Google mais on a le gout de les regarder parce que cela est directement lié à une vraie personne, un effet tout à fait différent. De plus, les Eaves peuvent être générés ou achetés, ce qui donne un intérêt supplémentaire aux publicités qui sont présentes sur le site.

Pour l’instant, ces annonces servent surtout à promouvoir les utilisateurs entre eux pour des investissements, mais plusieurs utilisent les communautés pour se faire connaitre et ces publicités pour faire connaitre leurs services.

Seulement un instrument de mesure ou un jeu?

En physique, nous apprenons qu’il est impossible de mesurer un état ou un objet sans altérer celui-ci. Pour Empire Avenue, ils ont amplifié cet axiome pour décupler l’effet de cette mesure.

En ajoutant une variante ludique à cet instrument de mesure et un élément fort de sociabilité, il apporte la mesure de l’influence à un autre niveau.

Tous les objectifs et les badges que l’on obtient renforcent notre désir d’aller plus loin. Notre circuit du plaisir, dans notre cerveau, se charge de faire le reste et on y revient encore. Cela ne me surprendrait pas qu’ils aient déjà une certaine rentabilité avec les différents produits virtuels qu’ils vendent, le tout rattaché à l’atteinte de certains objectifs.

Bref, une entreprise qui saura certainement comment monnayer le réseau Twitter et je ne serais pas surpris que Twitter soit absorbé par cette entreprise d’ici quelque temps.

  1. Gabriel Beaudoin
    11 janvier 2011 à 19 h 59 min

    Bravo pour le blog, et pour l’article! Bon résumé, droit dans le mile, selon moi ! Et puis…. voici mon profil : http://www.empireavenue.com/75497 si tu veux acheter quelques part🙂
    Au plaisir !
    Gabo

    • 11 janvier 2011 à 21 h 45 min

      Comme j’ai indiqué en réponse à ta question dans Empire Avenue, il n’y a pas de truc vraiment, il faut tenter de trouver ce qu’il faut accomplir pour atteindre les « acheivments » et à la fin c’est un outil de mesure de l’influence dans les médias sociaux. Si tu utilise Twitter, Facebook, Flicker et/ou YouTube d’une manière intéressante pour tes amis/auditeurs/visiteurs, cela va augmenter ta valeur dans Empire Avenue.

  2. 13 janvier 2011 à 21 h 22 min

    J’ai décroché très rapidement d’Empire Avenue. Faut dire que je ne suis pas très familier avec le principe d’acheter et de vendre des actions. Ce qui fait que je ne savais pas trop comment m’y prendre. J’y ai donc « joué  » seulement pendant quelques jours.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :