Accueil > Histoire > Le chemin du retour de Brutus L’ours Brun

Le chemin du retour de Brutus L’ours Brun


Prologue

Ce court texte est la finale du compte Boris l’ours brun.  Comme il apparait dans mes articles les plus consultés et que la finale n’avait pas encore été écrite, j’ai pris le temps de le finir pour les nombreux lecteurs (50) qui sont venus le lire. C’est une histoire un peu rigolote qui au départ avait été improvisée par petites parties devant des scouts éclaireurs de 11-13 ans lors d’un camp scout ou j’étais animateur.  La version écrite reprend le concept du langage très élaboré de l’original vocal qui me permettait d’imaginer le reste de l’histoire au fur et à mesure que je la racontais.  Il est possible qu’elle ne soit pas exactement excitante mais ce n’étais pas l’objectif au départ.

Boris l’ours brun, suite et fin

Après avoir discuté pendant toute la journée avec sa cousine Hélène, Brutus l’ours brun s’aperçu que le soleil venait à baisser.  Cela n’était pas bon, il devait revenir voir Boris l’arbre pour qu’Hector, le petit magicien dans la dans la petite cabane en bois rond dans la petite clairière enchantée avec tout plein de petits chanteurs dedans et c’est pour ça qu’elle est en chantée la petite clairière, puisse les changer retransformer de nouveau.

Brutus l’ours brun avait un long trajet à compléter et puisque la conversation s’était étirée, il devait revenir par un chemin plus rapide que celui emprunté dans la journée.

– Je viens de voir que le soleil baisse beaucoup et que j’ai encore un grand chemin à faire pour revenir vers mes amis.  Pour que l’on puisse reprendre chacun de nos vies, il me faut être de retour avant minuit, avant que la lune ne se soit complètement couchée de l’autre côté des montagnes de la contrée.  Est-ce que vous ne connaîtriez pas, ma chère cousine Hélène, un chemin plus court que je pourrais emprunter?
– Il existe bien un raccourci, mais il faut passer par les dangereux marais maudits (ahouuhouuu).
– Les marais maudits, mais qu’est-ce qu’il y a de si dangereux dans ces marais?
– C’est que la légende indique que de nombreux animaux se sont trouvés pris dans les marais et on ne les a plus du tout revus depuis, précisa la cousine Hélène.  Il y a aussi de nombreuses créatures effroyables qui surgissent de partout!
– Je vais quand même tenter le trajet, il faut vraiment que j’arrive le plus rapidement possible si je veux reprendre racine.

C’est ainsi que Brutus l’ours brun fit une belle accolade à sa cousine Hélène et qu’il parti de bon pied en direction des marais maudits.

Il marchait depuis une heure ou deux dans le marais et prenait le temps de voir toutes les étranges fleurs et plantes qui peuplaient les environ. Des Calla des marais, des iris aquatiques, et des fleurs d’orontium. Il y avait de petites grenouilles, des crapauds et de jolies salamandres.  Brutus l’ours brun commençait à trouver que le marais n’était pas maudit du tout.

Sans prévenir, Brutus l’ours brun mis les quatre pattes dans un bourbier dans lequel il s’enfonça tranquillement.  Plus Brutus bougeait pour tenter de sortir, plus il s’enfonçait lentement.  Pris de panique, il tenta d’appeler au secours :

– Venez m’aider, je suis pris dans un bourbier.  Je ne veux pas mourir ici!

Il répéta sans cesse cette phrase et beaucoup d’autres pour que quelqu’un puisse comprendre et venir le sauver.

Finalement, une branche de liane s’est glissée entre ses pattes d’en avant qui dépassaient encore un peu du marais pour l’agripper fortement.  Brutus se demandait bien ce qui pouvait arriver.  Une liane s’en prenait à lui tandis qu’il était vraiment sans défense.  Il cria et tenta de s’échapper tant qu’il pouvait.

– Arrêter de bouger M. l’ours, je suis en train de vous aider pour sortir.
– Merci beaucoup, je vais donc me calmer un peu pour que vous puissiez me sortir de cette fâcheuse situation.

C’est ainsi que Brutus l’ours brun pu enfin sortir du marais.  Il prit donc le temps de remercier cette gentille liane.

– Je vous remercie beaucoup, vous êtes arrivée à temps pour m’éviter d’être complètement enlisé dans cette boue. Comment dois-je vous appeler?
– Vous êtes bienvenue, je m’appelle Viviane la liane.
– Je suis très reconnaissant envers vous.  Présentement je me nomme Brutus l’ours brun.  Mais en vérité, je suis un érable qui s’est changé en ours brun avec l’aide d’un magicien.
– Je suis un peu incrédule, s’exclama Viviane la liane,  comment avez-vous fait pour ainsi changer de place?

Brutus l’ours brun pris quelques instant pour lui raconter son histoire.  Après ce quelques temps, il lui demanda si elle pouvait le guider dans le marais pour qu’il évite les autres marres de boue.

– Certainement, je vous aiderai, vous n’avez qu’a me suivre, je vous ferai sortir rapidement de ce marais pour que vous puissiez redevenir le bel érable que vous êtes.

Ils partir alors tous les deux d’un bon pas pour atteindre rapidement la sortie du marais. Viviane guide Brutus l’ours brun sur le sentier pour qu’il évite toutes les marres de boues.  Tout à coup, surgit de l’ombre, un loup qui bondit droit devant Brutus l’ours brun pour lui barrer la route.

– Je suis Garou le loup ahou!, je vais vous attaquer pour vous manger!
– Et bien moi, je suis Brutus l’ours brun et je ne me laisserai pas faire ainsi!

Pendant que Brutus l’ours brun et Garou le loup ahou! se regardent en grognant tout les deux d’un œil méchant, Viviane la liane glissa doucement entre les pates de Garou le loup pour le prendre par surprise.  Avec les pates bien prises, Garou le loup s’est vite rendu compte qu’il ne pouvait pas vraiment batte Brutus l’ours brun.

– Laissez-moi partir, je ne vous dérangerai plus, je vous le promets, hurla Garou le loup.
– Et bien je vais vous laisser partir mais c’est à une condition.  Aujourd’hui je suis un ours brun mais en réalité je suis Brutus l’Arbre, Érable de bonne compagnie.  C’est un magicien qui nous a changés de place, moi et un ours qui s’appelle Boris et qui a pris ma place maintenant.

– Mais quel est le nom de ce magicien, est-ce que vous reviendrez dans vos formes normales un jour?
– Il s’appelle Hector, le petit magicien dans la petite cabane en bois rond dans la petite clairière enchantée avec tout plein de petit  chanteurs dedans et c’est pour cela qu’elle est enchantée la petite clairière.  Il va nous retransformer ce soir, il faut que je sois de retour avec eux avant minuit, avant que la lune ne se soit complètement couchée de l’autre côté des montagnes de la contrée.

– Ah je vois maintenant.  Quel est cette condition que vous avez pour me laisser partir?
– Eh bien, depuis que je suis un arbre, j’ai bu beaucoup de castor venir abattre certains de mes amis pour qu’ils puissent se construire des barrages et des huttes.  Il y en a tellement qu’ils sont en train de raser la forêt en voulant construire ces ouvrages.  Si vous et vos amis les loups vous puissiez venir dans ma forêt de temps en temps pour venir en capturer, la forêt ne s’en porterais que mieux.  Il ne faut pas tous les prendre, mais seulement pour éviter qu’ils ne soient trop envahissant.

– C’est une condition qui me semble honorable et je vais faire en sorte que notre meute fasse des rondes dans votre forêt pour vous aider à vous tenir debout.

C’est ainsi que Brutus l’ours brun demanda à Viviane la liane de relâcher Garou le loup pour qu’il puisse les suivre vers la forêt de Brutus.

Finalement, la lune n’était plus très loin de toucher les montagnes de la contrée quand ils sont arrivées près de Boris l’Arbre, Érable de bonne compagnie. Hector le petit magicien chanta donc sa comptine magique pour faire apparaître son livre et des bougies.

Ountagana Kountaké
Kongabana Coloutaké
Riquibonta Boutabé
Kountaka Ountagané

Encore une fois, dans un grand nuage de fumée et avec de jolies étincelles bleutées, le livre magique et de belles bougies écarlates sont apparus devant Hector le petit magicien.  Pour retrouver la formule de transmutation, il prononça les mots « Allea ett alpaga, agaplat te aella, » et la bonne page s’ouvrit d’elle-même, tandis que le livre de magie flottait dans les airs.

– Pour vous permettre de retourner chacun dans vos formes, je dois dire la comptine magique à l’envers dès maintenant, il me faut me concentrer, je n’ai droit qu’a une seule chance et la lune est déjà maintenant en train de se coucher.

Caboche petite pataloche
Poutipoum clapoutant
Douriam douritum
Bouraba bourabam

C’est en chantant la comptine à trois reprises qu’Hector aspira dans la corne de brume.  Une légère poussière  de feuille d’érable quitta l’écorce de Boris l’arbre, érable de bonne compagnie.  Les chanteurs se mirent à chanter en cœur et un éclair de lumière ambrée fit son apparition tandis que Boris l’arbre se transforma de nouveau en Boris l’ours brun.

La lune était déjà maintenant à mi-course derrière les montagnes de la contrée. Brutus l’ours brun était fébrile de redevenir Brutus l’arbre, érable de bonne compagnie.

– Est-ce que c’est mon tour maintenant? Je vois que la lune est déjà presque couchée, s’inquiéta Brutus.
– Placez-vous ici, c’est votre tour maintenant, répondit Hector le petit magicien. Il chanta donc 3 fois la petite comptine magique inversée :

Meloche metic gramasuc
Toribou gamalac
Azaluli idorsa
Pomafan Ratapouet

Pour cette transformation, il aspira dans son petit pipo en branche de saule et la poudre de griffe d’ours brun quitta les poils de Brutus l’ours brun.  De la lumière bleutée sorti de Brutus l’ours brun et des cliquetis se firent entendre pendant que les petits chanteurs entonnaient un chant mélodieux.  Brutus l’ours brun était redevenu Brutus l’arbre, érable de bonne compagnie.

C’est ainsi que Brutus l’arbre pu enfin raconter toute sa journée et présenter tous les nouveaux amis de la journée.  Une grande fête fut organisée et tous on chanter très tard dans la nuit.

  1. Marie-Eve Brousseau
    30 août 2010 à 18 h 58 min

    BRAVO!!!!!!! Quelle belle fin d’histoire!!!! Je n’ai parcontre pas lu le début:0(… Mais cela va être fait bientôt!!!

    J’aime la comptine (la troisième)…. :0)

    • 30 août 2010 à 19 h 02 min

      Merci beaucoup pour le commentaire. J’espère que j’ai assez mis d’indices sur la première partie pour que vous ayez pu suivre. Je n’ai pas encore eu d’idées pour une autre histoire avec Boris ou Brutus. Peut-être un jour…

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :