Accueil > Déjeuner, Recettes > Omelette méli-mélo poulet et épices

Omelette méli-mélo poulet et épices


Une bonne omelette contient beaucoup de nouveaux ingrédients.  Idéalement, on la fait le matin avec les légumes et les autres ingrédients à portée de main.

Celle-ci comporte plusieurs aliments faisant partie intégrante d’une alimentation contre le cancer.  Malgré le piment fort et les quelques goûtes de sauce Red Hot ou Tabasco, le goût épicé n’est pas trop fort et contribue à rehausser les autres herbes et épices.

Ingrédients

2-3 œufs
1/3 tasse de lait (ou un peu plus)
1 oignon vert (traditionnellement faussement appelé échalotes)
2 échalotes françaises (ou 1 demi oignon rouge ou jaune)
1/4 de poivron rouge
1/4 de poivron jaune
7-8 tomates cerise (ou 1/2 tomate en dés)
3 champignons (Shiitakés, de Paris ou autre)
5-6 onces de poitrine de poulet (1 demi poitrine)
3 c. à soupe de piment fort mariné (facultatif)
Fromage au goût (cheddar frais,  emmental, gouda, etc)
Un peu de persil frais
1 branche de romarin frais (facultatif)
2 c. à thé de curcuma
Quelques goûtes de sauces Red Hot ou Tabasco
Cumin
Herbes Italiennes
Huile d’olive
Poivre
Sel

Préparation

Dans un cul-de-poule, battez les œufs, le lait, 1 c. à soupe de curcuma, les herbes italiennes, la sauce Red Hot, le romarin frais ciselé et le poivre.  Vous pouvez utiliser une fourchette ou idéalement un fouet. Ajoutez le persil haché au mélange.

Coupez l’oignon vert en rondelle et le fromage en dés, les ajouter au mélange et réservez (laisser patienter le mélange pendant que vous faite autre chose :))

Coupez les échalotes en fines rondelles, le poivron en cubes grossiers, les shiitakés et le piment fort en petits morceaux et les tomates cerises en deux.

Coupez la poitrine de poulet en petits cubes pour favoriser une cuisson rapide.

Dans une poêle anti-adhésive, mettre 2-3 c. à soupe d’huile d’olive, 1 c. à thé de curcuma (ou plus) et du poivre. Faire chauffer à feu moyen-fort. Faire griller les morceaux de poulet.

Lorsque le poulet est cuit, ajoutez les échalotes françaises et les champignons shiitakes, le poivron et les piments forts. Abaissez le feu à moyen et cuire 1 ou 2 minutes.

Ajoutez les tomates et versez la préparation aux œufs. Surveillez la cuisson et pour retourner, divisez l’omelette en 4 quartiers.  C’est une omelette avec beaucoup de morceaux qui sera impossible à tourner sans la briser.

Idéalement, dégustez cette bonne omelette avec un bon thé vert (sans lait).  Sans rire, je mange mes omelettes avec du Ketchup depuis des années et c’est vraiment bon.

Informations sur la nutrition

Le curcuma, le poivre et l’huile d’olive sont des partenaires importants dans une alimentation équilibrée contre le cancer. Le poivre augmente de plus de 1 000 fois l’absorption de la curcumine et il a besoin d’être solubilisé dans l’huile pour être absorbé par l’organisme. Le thé vert ajoute à cette synergie par l’EGCG ou épigallocathéchine gallate qui multiplie par 9 la mortalité des cellules cancéreuses.  Cette synergie améliore même la réponse aux différents traitements de radiothérapie contre le cancer.

Dans les tomates et surtout dans le ketchup, les lycopènes contribuent favorablement à diminuer les risques de développer un cancer de la prostate.  Comme le ketchup est composé au 1/3 par du sucre, on peut envisager de le remplacer par une sauce tomate avec le même effet.  Cuire la tomate dans l’huile d’olive augmente aussi la quantité de lycopène qui peut être absorber par l’organisme.

Bref, presque tous les ingrédients et épices qui constituent cette omelette contribuent favorablement à une lutte intégrée contre le cancer.  Comme de nombreux québécois et plusieurs membres de ma famille ont étés touchés fortement par des cancers dans leurs vie, mes recettes sont souvent orientés vers une lutte intégrée contre le cancer.

Vous pouvez trouver de nombreuses informations dans le livre Les aliments contre le cancer: La prévention et le traitement du cancer par l’alimentation des docteurs Richard Béliveau et Denis Gingras.  Enfin, pour des recettes simples mais savoureuses, Cuisiner avec les aliments contre le cancer des mêmes auteurs, expliquent et démontrent avec simplicité les bienfaits de cette alimentation.

Bon appétit!

  1. Sylvain Dionne
    31 janvier 2010 à 13 h 45 min

    Suggestions :

    Avec une telle richesse de contenu, j’ajoute habituellement un oeuf de plus pour le moëlleux et un soupçon de poudre à pâte (levure chimique) pour tricher un peu sur le gonflement de l’omelette.

    On peut aussi remplacer les tomates cerises par des tomates séchées émincées pour concentrer la saveur tomatée et donner une touche de velouté (en raison de l’huile dans laquelle les tomates séchées baignent) à l’omelette.

    Une demi gousse d’ail émincée viendrait agrémenter le potentiel anti-cancérigène de l’ensemble en donnant une « twist » matinale surprenante à ce chef-d’oeuvre. Cependant, vous passerez peut-être le reste de la journée à vous parler à vous-même…

    Afin d’éviter de briser l’omelette en la retournant pour achever la cuisson à la poêle, si vous souhaitez préserver l’intégrité de votre réalisation, je vous propose de terminer la cuisson au four à 375 ou 400 degrés pendant 10 à 15 minutes. Cela permettra de faire « lever » l’omelette, favorisera la dispersion du fromage dans la préparation, ajoutera une touche de gratiné et uniformisera la texture de l’ensemble…

    Vous m’en donnerez des nouvelles!

  2. 31 janvier 2010 à 14 h 00 min

    Merci beaucoup Sylvain pour le commentaire.

    J’ai pensé à l’ail aussi ce matin et je l’ai beaucoup regardé mais il est souvent présent dans mes menus maintenant.

    Pour les tomates séchés, la poudre à pâte et l’utilisation du four, ce sera certainement le prochain test pour mes omelettes. De si bonnes idées méritent une bonne occasion pour l’essai et ce sera probablement au chalet familial à St-Prime la semaine prochaine🙂

  3. 17 février 2010 à 16 h 06 min

    Vous souhaitez donner du parfum à votre recette!
    J’ai abandonné mon poivre de cuisine sans saveur ni odeur qui n’avait que du piquant..
    J’utilise le poivre de Kampot que j’ai découvert récemment chez des amis. Un flot d’arômes épicées qui se déverse dans l’assiette, un vrai régal.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :