Accueil > Plat principal, Recettes > Côtelettes de porc poêlée sauce aux oignons doux

Côtelettes de porc poêlée sauce aux oignons doux


Recette simple que j’ai apprise de mon ami Guy Bonneau avec qui j’étais animateur scout éclaireur. Je ne me rappelle plus si c’est en camp d’automne ou en camp d’hiver qu’il m’en a parlé pour la première fois, mais cela n’a pris que 2-3 minutes d’explications.

Idéal pour les soirées d’automne, cette recette a longtemps été mon repas du dimanche soir. C’est un menu simple et savoureux, idéal pour relaxer avant le début de la semaine.  Il est certain que ce plat est un peu plus riche qu’en temps normal, mais consommé avec modération, c’est délicieux.

Les ingrédients

3 côtelettes de porc (selon la taille de votre poêle)
1 oignon émincé;
2-3 c. à table de beurre ou d’huile d’olive;
2-3 c. à table de farine;
1 boite de consommé de bœuf ou 1 tasse de bouillon de bœuf;
Poivre au goût.

La préparation

Grillez de chaque côté les côtelettes de porc.  Ne cuisez pas complètement.  Réservez dans une autre assiette.

Tombez l’oignon émincé dans la même poêle en ajoutant du beurre. Tombez l’oignon veut dire blondir.

Ajoutez le beurre en le mélangeant aux oignons. Rapidement, saupoudrez le mélange avec la farine.

Versez le bouillon de bœuf et délayez le mélange oignon-farine en tentant de défaire les grumeaux.

Ajoutez les côtelettes de porc, couvrez et laissez mijoter 20 minutes, jusqu’à consistance désirée.

Le service et l’anecdote

Vous pouvez servir avec des légumes et du riz aux légumes. Petite anecdote, j’ai souvent préparé ce plat avant de développer les autres recettes que vous avez pu lire sur mon blogue.  C’était l’époque ou je pouvais manger 12 repas par semaine composés de côtelettes de porc et d’une boîte de fèves jaunes Nos Compliments. Depuis les 10 dernières années, c’est ma sorte préférée. Quelques fois, je variais avec une salade de concombre ou une salade verte.

Au sujet des fèves jaunes Nos Compliments, je peux énoncer les points suivants :

  • Le prix est de 0,69 $ chez IGA pratiquement en tout temps pour la boîte de 284 ml.
  • Je n’ai jamais vu de prix spécial sur ces fèves.
  • La qualité est presque toujours semblable.
  • Une boîte de conserve sur deux contient au moins une partie de tige qui n’a pas été enlevée dans le procédé de fabrication.

Je n’ai pas encore refait la recette depuis la dernière année et j’ai considérablement réduit ma consommation de fèves jaunes depuis la lecture des livres du docteur Richard Béliveau il y a un an. Ce n’est pas parce que l’on a presque tout le temps fait quelque chose que l’on ne peut pas changer.

Si j’avais à refaire la recette, j’ajouterais du Cari en poudre, du curcuma, un peu de vinaigre de cidre de pomme et de la cardamome broyée. En fait, on pourrait même adapter la recette du bœuf du Bengale de Kampaï, mais en réduisant considérablement le temps de cuisson des oignons.

About these ads
  1. Pas encore de commentaire.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 113 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :