Accueil > Démarrage d'entreprise, phase d'inspiration > Démarrage d’entreprise ultraléger 1re partie : l’inspiration!

Démarrage d’entreprise ultraléger 1re partie : l’inspiration!


Depuis plusieurs années, j’avais à l’esprit de démarrer une entreprise. Récemment, je me suis retrouvé, sans trop de préparation, avec un peu de temps libre (j’adore cette photo, même si elle ne me représente pas vraiment). De nombreux amis m’ont offert leur support, des emplois ou des opportunités d’affaires.  Je remercie tous mes amis et gens d’affaires de la région de Rivière-du-Loup qui ont contribué à faire en sorte que les 3 dernières semaines furent des plus effervescentes.

Je prends aussi le temps de remercier les personnes qui m’ont demandé de travailler bénévolement sur des projets ou ceux qui m’ont demandé de rester en postes dans les différents conseils d’administration.  Tout cela m’a donné beaucoup d’énergie.

Est-ce que j’avais longuement réfléchi avant d’indiquer que j’allais démarrer une entreprise?

Est-ce que mon idée d’entreprise était vraiment formée?

Avais-je déjà entrepris des démarches pour celle-ci?

Genèse de l’intention d’entreprendre

Au lendemain de ma nouvelle situation, j’ai instinctivement pensé que je devais démarrer une entreprise.  J’avais une vague idée de ce que je pourrai faire, probablement en ergonomie des sites web et dans la stratégie d’affaires web 2.0.  Cependant, rien n’était encore vraiment avancé.

Rapidement, pendant cette première semaine, de nombreux entrepreneurs de la région m’ont offert différents postes, surtout orientés vers la vente et la représentation. C’est avec beaucoup d’attention que je me suis déplacé pour aller les rencontrer et en savoir davantage. Il me semble avoir été sincère avec toutes les personnes rencontrées en leur indiquant que j’étudiais plusieurs possibilités.

Cependant, c’est la conjonction de l’offre différente de deux amis, qui m’a vraiment attiré. L’un voulant démarrer une entreprise, l’autre voulait que je m’associe avec lui. Je n’étais quand même pas convaincu étant donné les difficultés de démarrage de nombreuses entreprises.

Mon inspiration est donc venue d’ailleurs.  Sur Facebook, un ami avait indiqué avoir lu le livre de Seth Godin : Devenir Indispensable ou Linchpin (en anglais).  J’achète beaucoup de livres et il s’avère que j’avais celui-ci sans avoir eu le temps de le lire.

Linchpin de Seth Godin chez Amazon

Linchpin de Seth Godin

Linchpin est un livre qui m’a permis de me réconcilier avec mon approche intérieure qui va au-devant des problèmes en tentant de trouver des solutions inusitées ou différentes. Malheureusement, je ne m’étais pas vraiment rendu compte que ces solutions, souvent radicales ou franchement nouvelles, pouvaient provoquer de l’anxiété chez mes collègues de travail. L’édition française est disponible à la librairie du Portage et à la librairie J.A. Boucher.

Seth Godin explique ce fait par notre bulbe rachidien (le cerveau primitif, le reptilien) qui ne se préoccupe que de la survie et du bonheur immédiat. Pour lui, toute nouveauté ou tout changement radical est une menace. C’est aussi cette partie du cerveau qui nous fait fuir lorsque l’on doit prendre la parole en public ou prendre les moyens pour améliorer notre bonheur.

De plus, Godin nous invite à être des artistes, non pas dans le sens de producteur d’œuvre artistique, mais bien dans le sens de créateur de nouvelles idées, processus ou paradigme de travail. Il indique que cette créativité est ce qui fait la différence entre un employé moyen qui effectue bien les tâches pour lequel il est embauché et un employé exceptionnel qui en fait plus que ce qui est demandé. De surcroit, celui qui en fait plus est souvent beaucoup plus heureux en finalité.

Dans ce livre, j’ai pu aussi constater que la notion de sécurité d’emploi n’existe plus. C’est drôle, avec mon parcours particulier qui fait qu’en 13 ans, je n’ai pas occupé un emploi plus de 3 années consécutives, j’aurais dû m’en rendre compte. Aussi, la peur de l’échec s’est estompée. Ceux qui me connaissent bien savent que je n’aime pas me lever tôt, mais que j’adore travailler tard et souvent plus de 60-70 heures semaines. J’avais donc la capacité de faire ce démarrage d’entreprise.

Bien sûr, de nombreux autres livres m’ont inspiré dans ma démarche. Devenir Indispensable de Seth Godin est celui qui m’a donné la bougie d’allumage. Il m’a enlevé cette peur du démarrage d’entreprise.

Mais une bougie d’allumage ne suffit pas. Dans mon prochain article, je vais vous indiquer la méthode que j’ai utilisée pour être en mesure de présenter mon plan d’affaires au CLD et au CLE 7 jours ouvrables après avoir eu une opportunité d’affaires qui m’a été présentée par mon ami.

Autres articles de la série :

Démarrage d’entreprise ultraléger 1re partie : l’inspiration!

Un plan d’affaires en 7 jours ouvrables! Démarrage d’entreprise ultraléger 2e partie.

About these ads
  1. Daniel Dubé
    17 septembre 2010 à 10 h 08 min

    Bojour pascal! J’aurais bien aimé te rencontrer mercredi soir passé à la réunion, mais pas possible…
    J’ai lu sur ton Facebook que tu te cherche un nom d’entreprise import/export… J’aimerais bien pouvoir te rencontrer au courant de la semaine prochaine je pense que je pourrais te donner un bon coup de main au nivaux du domaine des marchés d’importation et d’exportation…
    On se redonne des nouvelles.
    Daniel

    • 17 septembre 2010 à 10 h 13 min

      Bonjour Daniel,

      Merci beaucoup pour l’offre d’aide. On avance bien en ce moment et l’incorporation de l’entreprise se fera rapidement car il y a déjà certaines commandes. Je pense avoir trouvé un nom, il faut que j’effectue quelques recherches à ce sujet. Il sera dévoilé très bientôt!

  2. 17 septembre 2010 à 18 h 58 min

    Une autre bonne suggestion lecture de Seth Godin. Tribus – Nous avons besoin de VOUS pour nous mener http://www.amazon.fr/Tribus-NOus-avons-besoin-mener/dp/2354560079

    • 17 septembre 2010 à 19 h 15 min

      Le titre du livre me fait penser au Capital Conversationnel de Bertrand Cesvet. Il parlent beaucoup de l’effet de la tribu. Je vais donc aller voir l’autre livre de Seth Godin! Merci beaucoup!

  3. 17 septembre 2010 à 21 h 27 min

    7 jours ouvrables!!! J’ai hâte de lire ça tu peux pas savoir ;-)

    Bon billet en passant, c’est personnel tout en étant inspirant.

  4. Fabienne Law Yeng
    25 septembre 2010 à 13 h 10 min

    Bonjour Pascal,

    c’est Fabienne, article intéressant… J’aime bien ta plume, et j’irai sans doute faire un tour à la librairie du Portage voir ce fameux bouquin :) Bon courage en tout cas pour ton plan d’affaires sous 7 jours! J’ai quelques notions après avoir buché sur la méthodologie hier matin pour le boulot..
    Bon question nettement plus « existentielle », haha!!! Où puis-je voir les photos prises jeudi? Merci et bonne fin de semaine

    Fabi

    • 25 septembre 2010 à 13 h 19 min

      Le plan d’affaires est déjà remis depuis une semaine, C’est que je n’ai pas eu le temps de mettre la technique en ligne car je suis en train de travailler sur 2 projets d’entreprises en même temps.

      Pour la photo de jeudi, elle est sur Facebook : http://www.facebook.com/pages/Riviere-Du-Loup-QC/Le-Q-DPoule/ dans le nouvelle page du journal Le Q-Dpoule. L’article final sera publié dans le journal Q-Dpoule, prévu pour le 7 octobre. Je suis en train de compléter le nouveau site web pour que ce soit en ligne plus rapidement.

  1. 17 septembre 2010 à 21 h 40 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 114 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :